Le 40ème tout en hauteur !

L’épicentre du 40ème se trouvait à Bagnols les Bains en Lozère et le rassemblement final s’est tenu au sommet du Mont Lozère (en plein vent et dans les nuages, bien entendu). Il a réuni 1700 éclaireurs et éclaireuses, 100 routiers qui avaient préparé le rassemblement (les 16/21 ans, 21 ans étant l’âge de la majorité à l’époque)  et les 400 louveteaux et louvettes qui s’étaient joints au rassemblement.

Cet anniversaire reste un important marqueur de mémoire pour ses participants.

Même les lozériens ont été marqués car le secteur où il a eu lieu, se nomme aujourd’hui la « Vallée aux Juifs »…

 

EN SAVOIR PLUS

L’équipe du QG qui avait préparé le 40ème était composée des permanents Dan Kremer (Carpe), Monique Elfassy (Ayala), Jean Claude Kremien (Sapajou) et Liliane Marx, du Commissaire général bénévole (Jacques Lévy dit Tapir) ainsi qu’une équipe importante d’Anciens « historiques ». La branche louveteaux arrivée en Lozère pour le rassemblement final était dirigée par Simha Koloboff (Renne).

 

A Bagnols les Bains se trouvait le « cœur du réacteur », (QG, matériels, véhicules, cuisine…).

 

Le 40ème était organisé en sous-camps appelés Mifalim (la lettre de l’alphabet hébreu symbole du 40ème a pour valeur « 40 »… mais qui peut nous fournir une explication du nom ?

Envoyez vos propositions à l’adresse contact@generationsei.org

 

Chaque sous-camp était centré sur une activité de scoutisme (construction-froissartage, secourisme, orientation-topographie-explo, trappeur, sports, aménagement d’un terrain de loisirs pour des enfants, expression artistique ….).

 

Les clans de filles et les patrouilles de garçons tournaient dans les sous-camps, tous plantaient leurs tentes et restaient 2-3 jours selon un rythme de camp classique (office, cuisine, toilettes… et  activités) puis ils remballaient tout et partaient dans le sous-camp suivant (à pied ou en autocar car il pouvait y avoir plus de 15 km de distance entre deux Mifalim)

 

Sur le  Mont Lozère se tenait le camp Route dirigé par Michel Chousterman (Phaco)

Nous étions une centaine et avions comme responsabilité majeure la préparation du rassemblement final qui s’est tenu au sommet du Mont Lozère.

Une Troupe n’était pas présente au 40ème, il s’agit de la Troupe David (Ségur) qui représentait les EI au Jamboree mondial qui se déroulait en Grèce au même moment.

 

Cet anniversaire a beaucoup impressionné ceux qui y étaient et reste un marqueur important dans nos mémoires.

Daniel Robinsohn (Marmotte)

insigne 40ème 001

Si vous avez des anecdotes ou des choses à dire sur le 40ème…écrivez-nous au le lien contact@generationsei.org

Catégorie: